fbpx

Témoignage de l’équipe toulonnaise suite au booksprint des 25, 26 et 27 juin 2021, rédigé par Fanny Morelle et relu par Yolène, le 29/06. Illustrations : Sundari Veneroni et Nathalie Kwapinski.

Le Permanagement est un corpus de méthodes, de pratiques, de principes inspirés du vivant, qui permettent de concevoir et de faire vivre des organisations qui sont bénéfiques pour le vivant. Le vivant en nous (nos corps, émotions, élans, rêves), le vivant autour de nous, dans nos écosystèmes proches et lointains. Il s’inscrit dans un champ spécifique de la permaculture appelé « permaculture humaine ».

Du 25 au 27 juin 2021, un groupe de personnes d’horizons variés se sont réunis pour en parler. Nous sommes des entrepreneurs, chercheurs, activistes, enseignants, cadres, leaders, agriculteurs, qui partagent l’envie de contribuer à une autre façon d’aborder le travail. La modalité choisie était le booksprint, un format de rédaction collaboratif sur un temps court, qui est apprécié dans les communautés de hackers. Pour nous, ce format ressemble aussi au temps des vendanges, au moment juste où le raisin arrivé à maturité doit être collecté et partagé.

En nous lançant dans ce travail, nous avions en tête ces objectifs :

  • Inspirer des principes de collaboration pour une anthropocène heureuse
  • Contribuer à la paix économique
  • Reconnecter le « management » avec les principes du vivant
  • Valoriser des initiatives éco-systémiques inspirantes
  • Fabriquer un bien commun, constitué de méthodologies, pratiques, concrètes, et opérationnelles
  • Dessiner une carte pour des alternatives
  • Nous inspirer des principes permacoles

Mais au fait, quel rapport entre les lasagnes, le compost et les relations humaines ? A l’issue de nos 3 jours d’immersion à Toulon, nous avons conclu que « la permaculture, ça se vit ! ». Je vais quand même tâcher ici d’être plus explicite pour partager avec vous le goût de la formidable aventure que nous avons vécu ces 3 jours.

Ce que nous avons vécu pendant 3 jours

Nous étions une trentaine réparti in situ à Nantes dans des bureaux, à Toulon dans une villa et à distance via des visio pour réfléchir tous ensemble à ce sujet du permanagement. Nous sommes allés crescendo sur l’écriture de notre livre :

  • Vendredi matin : un brainstorming s’est fait à distance et en sous-groupes sur la base des 5 têtes de chapitre avec l’intention de faire connaissance les uns des autres et de confronter nos regards.
  • Vendredi après-midi : première demi-journée de rédaction en sous-groupe et en hybride, les personnes se sont réparties par appétence et affinité sur les sujets au fil de l’après-midi. Trois facilitatrices graphiques naviguaient de groupe en groupe pour démarrer leurs illustrations. Cela s’est poursuivi jusqu’à dimanche après-midi.
  • A partir de samedi, des témoins et des relecteurs sont entrés en jeu au grès des sollicitations.
  • Dimanche en fin d’après-midi, nous avons célébrer notre production.

Les journées étaient rythmées par les cinq facilitateurs : une inclusion pour démarrer la journée et se relier, une plénière en fin de matinée pour débriefer de l’avancement et exprimer ses besoins, une mise en mouvement pour démarrer ensemble l’après-midi et en fin de journée, un point de synchronisation permacole.

Qu’est-ce que la permaculture humaine ?

Comme pour le permanagement, il n’existe aucune définition officielle de la permaculture humaine. Je glisse ici celle de Samuel Bonvoisin qui forme depuis quelques années sur le sujet :

« La permaculture humaine est la science et l’art de concevoir des systèmes humains résilients en s’inspirant des écosystèmes naturels ».

« La permaculture humaine permet de concevoir sa vie, le fonctionnement d’une organisation, d’une collectivité ou d’une société, des systèmes à vocation économique, éducative ou sociale, des systèmes permettant de faciliter la prise de décisions, la régulation des conflits, la solidarité et l’entraide… Nous avons pleinement œuvré dans ce sens ces trois jours. »

 « Concevoir des systèmes humains » renvoie à la méthode du design permacole

« Et à ses 2 dimensions essentielles : la faculté d’assembler des éléments, les agencer les uns par rapport aux autres et à la dimension de projection, d’intention : œuvrer dans une direction pour atteindre un objectif. C’est typiquement ce que nous avons vécu ces trois jours.

C’est vraiment essentiel dans le travail de design en Permaculture, et encore plus en Permaculture Humaine, que l’on travaille sur des systèmes humains où la joie d’être ensemble et la joie de vivre vont être des systèmes sur lesquels on va travailler. »

Témoignages :

  • « Pour moi cette expérience, c’est aussi faire l’expérience du réconfort, de trouver des femmes et des hommes qui ont décidé de changer d’échelle, qui le font à cœur ouvert, sans attentes, pour donner, pour faire plus que sa part : pour faire une part collective. C’était bon de vous connaître les unes et les autres. » Guillaume
  • « Vendredi matin, nous étions un groupe d’individus le plus souvent inconnus les uns pour les autres tout en se sachant reliés par des intérêts communs. Dimanche, nous sommes repartis en un collectif soudé construit autour d’une expérience commune forte, riche, profonde et joyeuse. Qui a commencé à semer ce qui est appelé à germer et se développer. Quel week-end ! Merci à toutes et à tous. » Christophe
  • « Je repense au fait que tout a commencé par un coup de téléphone, et me voilà propulsée dans une aventure humaine originale et créatrice. J’ai vu des hommes et des femmes se réunir dans la joie et la convivialité pour réfléchir ensemble sur un sujet pas si simple ! J’ai le sentiment d’avoir rencontré des pionniers et d’être à la genèse de quelque chose qui va faire bouger les lignes du management traditionnel ! », Yolène
  • « Ce fut un véritable espace-temps propice pour se rencontrer, se relier et faire confluer nos pensées, nos initiatives et nos aspirations. Bref, du vin, du soleil, la mer, un jardin, des métamorphoses, des bonnes tablées et des conversations stimulantes et fertiles… », Alexis
  • « Merci à vous ! C’est beau de se connecter à cet élan de vie et le transmettre dans notre cœur et dans notre trait. » Delphine

« La science & l’art », deux dimensions qui coexistent toujours en permaculture

  • la dimension scientifique : on va chercher à comprendre les phénomènes dans lesquels nous sommes nous-même immergés (physique, biologie, psychologie, neurosciences). Plus la recherche avance, plus on va pouvoir être précis dans le travail de conception ;
  • la dimension artistique : parce qu’on ne comprend pas tout ! une partie des choses nous échappent, et c’est très bien ainsi ! Nous allons être obligés d’embrasser la complexité des systèmes, il y a énormément d’interactions, de possibilités d’évolutions dans un sens ou dans un autre. Une manière de se détacher de l’angoisse de ne pas tout comprendre de ce qui pourrait se passer, c’est de prendre en compte aussi la dimension du beau, de l’harmonie dans ce que l’on crée. C’est essentiel pour les humains : on ne crée pas des systèmes uniquement parce qu’ils fonctionnent, mais aussi parce qu’ils nous rendent heureux. »

Témoignages :

  • « Magnifique les amis ! c’était un week-end de poésie connecté et inspiré par le Vivant ! », Sundari
  • « 3 jours dans le flow, un kiff total. Mille Merci à vous tous. Quelle expérience audacieuse, profonde, transformatrice, illustrée par la chrysalide qui devient cigale. Même si nous n’avons pas vu de licorne, quelle délice », Fanny W
  • « J’ai la conscience et les neurones en pleine digestion de notre expérience. Je bois un café en terrasse, et tout à ma langueur je rêvasse. » Camille

« Le système » : un ensemble d’éléments en interaction les uns avec les autres

 « Dès que l’on agit quelque part, cela a toute une cascade de conséquences. La permaculture s’appuie sur l’approche systémique, le fonctionnement, la vision du monde basée sur « le monde est un vaste système » ».

Témoignages :

  • « Quelle joie d’avoir vécu ces moments ensemble, avec toutes les difficultés « de terrain » d’un premier set. Mais c’est celui qui fait qui sait ! Maintenant nous savons ! Nous savons que c’est possible, nous savons nous rassembler, nous saurons recommencer ! Et comme le chante la marraine du #punk « People have the power » ! Du reste la date est fixée…! Mais ça, c’est déjà une autre histoire ! », Marc
  • « Tous différents, venus de différents horizons, professions, nous ne nous connaissions pas. Seul Guillaume et cette intuition du permanagement nous reliaient ! Naturellement le cadre de sécurité s’est installé, la confiance a été immédiate. Quelle symbiose dans cette jolie maison toulonnaise à l’ombre des arbres et au chant des cigales. Nous repartons soudés, heureux, nourris de délicieux repas, fous rires, d’émulation intellectuelle et plus engagés encore. », Fanny M
  • « La maman de Forrest Gump lui disait que « la vie c’est comme une boîte de chocolat, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. En effet, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en venant rejoindre ce groupe d’inconnu-e-s afin d’échanger sur un sujet que je ne connaissais pas beaucoup plus et tenter à travers la symbiose de nos diversités, de révéler ces richesses que nous ignorons parfois posséder dans nos esprits et nos cœurs. J’ai vu une utopie devenir réalité pendant ces 3 jours. Ça m’a ramené à l’enthousiasme ressenti en voyant « la belle verte » de Colline Serreau ou le film « Demain » de Cyril Dion et Mélanie Laurent. Les pousses d’un monde nouveau, résilient et joyeux sont là. Elles viennent de commencer à se reconnaître. Savoir que l’autre existe et se mettre en lien et construire avec bienveillance, avec humilité et dans la joie. Un pas après l’autre, nous avançons vers la guérison. Notre terre, l’humanité, tout ce qui vit. Ensemble. » Mehdi
  • « Il y a un sentiment fort qui diffuse et s’installe chez moi après notre booksprint : l’espoir enthousiaste d’avoir eu la preuve que nous sommes nombreux à nous engager, à donner, pour travailler et vivre de manière harmonieuse et bienveillante de manière permacole, en somme. Comme l’a dit Guillaume avec 24h d’avance sur le sentiment que j’ai ressenti hier : « je ne suis pas seul et ça fait du bien ». Et cela m’encourage et renforce ma capacité à assumer ma propension à être gentil, à être doux, bienveillant, à assumer cette posture y compris dans le business, et à montrer farouchement cet exemple tous les jours. », Camille
  • « Faire ensemble autrement ! » Isabelle

« Durabilité et résilience » : c’est l’objectif

 « Comment faire pour concevoir des systèmes dans lesquels on puisse créer de la durabilité ? traverser des époques ? réfléchir sur la durabilité de nos modes de vie ? comment interagir les uns avec les autres ? »

Témoignages :

  • « Co-écrire sur le permanagement c’était intéressant. Vivre 3 jours ensemble le permanagement c’était sensationnel. À bientôt pour les suites de l’aventure… Paix (économique) et Amour » Cédric
  • « Nous pouvons être confiants envers le flow, qui nous projette déjà vers un avenir régénératif totalement incarné, à l’aide d’une réconfortante et inspirante communauté naissante. Merci à tous, et hâte de voir le fruit de ce beau travail collectif ! » Charles
  • « Experience challengeante et humaine incroyable ! Hâte de découvrir la version née de ces 3 jours d’échanges riches, passionnants et inspirants pour valoriser cette pratique innovante et pourtant accessible à tou.te.s qu’est la #permaculture appliquée au monde de l’entreprise. Merci à tou.te.s ! », Carine Co
  • « Oui nous sommes des jardiniers du vivant, prendre soin de la nature et de notre nature et de la nature de nos relations etc bref le naturel reprend ses lettres de noblesse en chacun de nous. C cool !!!! » Carine Ca

Grâce à ce booksprint, nous avons saisi, ressenti et intégré l’importance et la puissance du collectif. Nous sommes aujourd’hui nombreux à partager cette conviction du permanagement. 

Je laisse le dernier mot à Sonja : « Ça y est, c’est terminé. Il ne reste qu’à finaliser le livre. La production de contenu est terminée. Ces 3 jours représentent un départ d’une belle aventure humaine. Rendez-vous est donné pour les 10, 11 et 12 juin 2022 à Seurre dans la maison, sujet dans le livre. Et une communauté Permanagement est née avec la trentaine de participants. Elle est ouverte à tous. » Ensemble, nous irons plus loin.

Pour suivre les prochaines activités du groupe : http://permanagement.org/

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez vous à la Newsletter "Permaculture humaine" ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *