fbpx

Un article du blog « Nos Natures, Nos Futurs » par Anne-Sophie Novel

C’est une pratique que j’ai découverte l’été dernier, dans le livre de Frédéric Plénard. Il évoque la pratique du « Sit Spot » (littéralement « un lieu où s’asseoir »), proposée aux élèves participants à son expérience d’approche sensible du vivant. Depuis, j’ai croisé plusieurs personnes qui me l’ont évoquée, et c’est en découvrant la vidéo suivante que m’est venue l’idée que j’aimerais vous soumettre aujourd’hui.

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, Antoine Talin, formateur au sein de l’université des alvéoles (un centre de formation autour de la permaculture et du lien à la nature, situé non loin de Crest, dans la Drôme), explique comment cette pratique est entrée dans sa vie et combien elle lui fait du bien :

Cet exercice qu’il présente comme « le plus puissant qu’il connaisse », consiste à trouver un lieu en extérieur, un espace dans lequel on se sent bien, une sorte de refuge à soi, pour soi dans lequel se rendre très régulièrement afin de se reconnecter au reste du vivant.

L’essentiel est d’y aller seul, en silence et régulièrement, est-il conseillé. Puis, une fois installé, d’observer et se laisser observer. D’apprivoiser le lieu avant qu’il ne vous oublie, qu’il vous accepte; sentir qu’on en fait véritablement partie.

Suite de la lecture sur « Nos Natures, Nos Futurs » par Anne-Sophie Novel

Pour aller plus loin

Se reconstruire par la nature ou comment le sit-spot a permis à Nora Manon Müller de retrouver son énergie de vie.

Mooc Transition intérieure ou comment explorer les dimensions intérieures pour réaliser un changement radical sur soi.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Vous avez aimé cet article ? Abonnez vous à la Newsletter "Permaculture humaine" ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *